top of page
utv-SD_FOCUS-OUTDOOR-0147.jpg

Le pastoralisme

Les alpages de nos montagnes sont une ressource importante pour les éleveurs et leurs bergers. Ils sont l'assurance de trouver une nourriture de qualité pour les troupeaux durant la période de juin à septembre sur notre territoire du Vercors.

Le pastoralisme est une source d'emploi et un lieu de vie pour les bergers

Le pâturage des animaux a aussi un rôle majeur dans la préservation de la biodiversité, puisqu’il maintient un équilibre dans la richesse et la diversité des paysages. Il favorise également l'ouverture des alpages qui seraient entièrement recouvert de forêt sans cette activité.

Ces dernières années, le développement des activités en montagne est un challenge pour les alpages qui sont pratiqués par de nombreux nouveaux utilisateurs.

Un équilibre est donc vital entre ces différents acteurs. De notre côté de traileur, il faut adapter notre comportement et respecter ces consignes:

  • Contourner les troupeaux si c'est possible

  • Tenir son chien en laisse

  • Ne pas caresser les animaux ni les chiens

  • Respecter les chiens de protection

  • Refermer les barrières

  • Ramasser ses déchets

  • Respecter les bergers et leurs habitations

  • Respecter les parcs, ne pas tomber les barrières

unnamed.png
Carte des alpages traversés par l'UTV

LES GESTES À ADOPTER AVEC LES CHIENS DE PROTECTION

Les chiens sont des animaux avec leur caractère propre. Il est donc impossible de déterminer avec certitude leurs réactions. A l’approche du troupeau, l’important est de savoir décrypter le comportement du chien et de s’adapter.
 

Il est donc primordial d'adopter ces différents conseils afin de limiter le stress des animaux et le votre:

  • S'arrêter de courir à l'approche du troupeau, tant pis on reviendra pour Strava :)

  • Ranger ses bâtons qui sont un stress aigu pour les chiens

  • A vélo, descendez de votre vélo, le mouvement rapide peut entraîner un comportement de poursuite

  • Contourner le troupeau dans la mesure du possible

Si malgré ces conseils le chien approche, il faut le laisser vous identifier en tant qu’humain et qu’il ne perçoive pas d’agressivité dans votre attitude ou comportement :

  • Immobilisez-vous face au chien, les bras et bâtons de randonnée le long du corps, ne le regardez pas directement dans les yeux.

  • Laissez-lui le temps de vous identifier et de se rassurer : parlez-lui

  • Si vous avez peur, n’hésitez pas à mettre un objet ou vêtement entre le chien et vous.

Dès qu’il se calme, poursuivez votre chemin doucement tout en restant face à lui sans le regarder dans les yeux.

Si vous avez votre chien de compagnie, le chien de protection peut l’assimiler à un prédateur.  Tenez donc votre chien en laisse mais ne le prenez pas dans vos bras. Il est préférable de le lâcher, si il y a une interaction avec le chien de protection ; ils régleront la situation entre chiens.
Si le chien de protection ne se calme pas ou que vous estimez être en danger, n’insistez pas. Reculez lentement, toujours face au chien, et après quelques mètres faites demi-tour.

Les comportements à éviter :

  • Ne pas crier, ni caresser un agneau, prendre une photo avec une brebis peuvent être interprétées comme une agression par le chien de protection.

  • Ne jamais menacer un chien de protection avec vos bâtons, avec des cailloux ou le fixer dans les yeux… cela va accentuer son stress à votre égard et peut compliquer sa rencontre avec de prochains randonneurs.

  • Attention de ne pas surprendre le chien dans son sommeil : il pourrait réagir vivement à votre présence.

La reconnaissance nocturne doit donc être évitée, elle est un stress pour les chiens déjà très fatigué par la lutte contre les prédateurs.

Les parcs mis en place par les bergers sont là pour protéger les troupeaux la nuit d’éventuelles attaques de prédateurs.
Une présence humaine à proximité de ces parcs la nuit, va alerter les chiens de protection et réveiller le berger inquiet d’une attaque d’un prédateur.

bottom of page